Le cancer à la télé … réalité et leçon de vie !

capture-decran-2017-01-16-a-11-28-29

Mélanie est belle, jeune et folle amoureuse de son mari qui lui a donné deux beaux enfants Maylis 9 ans et Malone 5 mois. Un bonheur qui semble parfait si ce n’est que lors de sa deuxième grossesse, on lui découvre un cancer du sein. Elle a raconté son histoire dans l’émission Mille et une vies, vendredi dernier. Je ne regarde jamais cette émission mais cette fois-ci je l’ai vue en replay en raison de la présence sur le plateau de mon amie Catherine Adler Tal, onco-psychologue et sexologue.

Si vous avez l’habitude de me lire, vous savez à quel point je regrette que les médias ne parlent pas du cancer. Le cancer n’est pas vendeur, il fait peur. Alors cette fois, pour le rendre plus sexy, on a bien choisi les intervenants : un couple de jeunes parents, beaux, amoureux, fragiles. Mélanie est la candidate idéale : elle s’exprime bien, est souriante malgré les épreuves. Son mari, Michael est charmant, et fou d’elle. On se débrouille pour qu’au moins l’un des deux craque sur le plateau, et afin de l’y aider, on oriente les questions, on montre des photos d’avant, on évoque les enfants … Et puis bien sur, on parle sexualité. Peut-être parce que c’est une des spécialités de Catherine, mais aussi probablement parce que le sexe est vendeur. La ménagère de 50 ans veut savoir si Michael et Mélanie ont encore des rapports malgré la fatigue, les douleurs, le crâne chauve de la jeune femme… Cela nous regarde-t-il ? Quelle valeur ajoutée à cette question ? Bref tous les ingrédients sont là pour faire une bonne audience.

Vous l’aurez compris, je n’aime pas particulièrement ce genre d’émission un peu voyeuriste et qui finalement n’apportent pas plus à celles qui la font qu’à celles qui la regardent.

Mélanie et son amoureux vont retourner chez eux, et passées les quelques semaines pendant lesquelles ils auront des signes de sympathie des voisins, seront reconnus dans la rue par des inconnus, et auront une petite notoriété pleine de la compassion des uns et des autres, ils finiront par retomber dans l’anonymat et devront continuer à se battre seuls contre ce cancer qui a métastasé dans le sacrum et le foie de la jeune femme.

Les personnes friandes de ces programmes finiront après dix à quinze minutes de malaise par retourner à leurs occupations, priant le ciel pour que la foudre ne frappe pas chez eux comme dans le foyer de Mélanie. Et si le jeune couple et le regard contrit de la présentatrice leur tirent deux trois larmes pendant quelques minutes, rien ne changera dans leur existence. Pas de prise de conscience, pas de modification des comportements. Ils regardent ces programmes comme on regarde une fiction, parce que cela change les idées, parce que cela les conforte dans le fait qu’il y a plus malheureux qu’eux et parce que l’être humain est ainsi fait, le malheur des uns fait trop souvent le bonheur des autres.

Iront ils voir les sites des associations citées par la présentatrice ou sur le groupe Facebook de Mélanie? Passeront ils un coup de fil à un ami malade ? Apprendront-ils à relativiser leurs petits tracas quotidiens?

Pourtant la relativité, on en parle dans l’émission. Et c’est Michael qui nous l’explique le mieux à travers ses larmes. Il nous raconte son amour fou pour elle, le combat qu’ils mènent tous les deux, sa détresse face à ce coup du sort. Il parle de ce bonheur de l’avoir à ses côtés, sans savoir pour combien de temps, il nous explique leur capacité à profiter de chacun des petits moments qui leur est accordé.

Elle, elle veut simplement pouvoir élever ses enfants, les voir grandir, aimer son Michael, que ce satané cancer leur fiche la paix. Elle se moque des petits tracas quotidiens. Lui parle même du cancer comme une chance qui leur a permis de se recentrer sur l’essentiel.

Catherine Adler Tal, explique aux téléspectateurs ce que vit le jeune couple, décrypte les mots, décode les silences. Elle est parfaite dans ce rôle, elle fait le job !

Mais so what ? Mélanie est courageuse et j’espère que dire ses maux à la télévision lui aura fait du bien. Que cette mise en lumière lui sera bénéfique.

J’espère que des personnes touchées par son histoire lui enverront des mots de réconfort autres que le « j’espère que vous allez vous en sortir » de Sophie Davant !!!! Comme clap de fin, on fait mieux !

J’espère aussi que cela aidera les gens à comprendre à quel point la vie est belle. Comprendre qu’il ne faut pas se laisser polluer par de petits soucis, que l’existence peut basculer dans l’horreur du jour au lendemain, sans prévenir, sans signe avant-coureur.

Alors merci pour cette émission malgré tout et surtout merci merci merci à Mélanie et Michael qui ont parlé vrai, qui se sont exposés, mis à nu devant nous avec une grande pudeur ! Et bravo  pour cette magnifique leçon de vie !

Je vous embrasse tous les quatre

Catherine

Un petit extrait de l’émission

Pour revoir l’émission dans son intégralité , vous avez 6 jours en suivant ce lien