Ce n’est qu’un au revoir ….

Capture d’écran 2014-12-16 à 14.34.06

Difficile de dire pourquoi j’écris si peu …. peu de temps, trop de travail, beaucoup de mots couchés sur la toile que je ne peux redire sans être redondante … Pourtant j’aime vous écrire, j’aime vous lire, j’aime partager avec vous mes états d’âme, mon ressenti, mes peurs, mes doutes, mes joies, mes coups de gueule….

Ce blog m’a permis de vous connaître, de vous croiser ici ou dans la vraie vie, d’échanger avec des femmes extraordinaires qui traversent l’impossible, des aidants pas moins merveilleux qui tentent de les soutenir, de façon un peu maladroite parfois, avec pudeur toujours, des professionnels aussi, ceux qui nous soignent au quotidien, nous sauvent ou essaient de le faire…

J’espère, je crois que j’ai aidé certains d’entre vous dans leur éprouvante traversée et c’était là mon souhait principal quand j’ai ouvert ce blog il y a 5 ans maintenant. J’espère aussi que l’information que j’ai voulu vous transmettre vous a permis de vous prendre mieux en charge, vous a aidé à faire entendre vos choix auprès des médecins, à devenir des patients acteurs de leur maladie.

Aujourd’hui, je consacre ma vie, mon temps à porter votre voix auprès de ceux qui pensent, parlent, conçoivent, décident … pour nous mais encore trop souvent sans nous ! J’espère être digne de ce combat que je mène comme une évidence, j’espère être digne de vous et de votre confiance.

J’aimerais pouvoir continuer ce blog ; c’est mon bébé et cesser d’écrire serait comme abandonner un enfant que l’on a vu grandir. Mais si l’envie est toujours présente, le temps me manque. Je vais donc ralentir la cadence car je dois me préserver, faire attention à moi, à ma famille, à mes proches qui m’entourent. Ce site a été une passerelle formidable qui m’a permis d’ouvrir un autre chapitre du livre de ma vie. Mais sachez je ne vous oublie pas, je porte en moi vos douleurs, vos cris, vos espoirs et vos joies.

Je souhaite à tous de merveilleuses fêtes de fin d’année. Sous les lumières de Noël que vos jours soient doux. Pour celles qui ne verront que les lueurs de l’hôpital, mes pensées vous accompagnent et je vous envoie de doux baisers.

Lecteurs assidus ou de passage, vous m’avez tant apporté, tant soutenue… Vous m’avez amenée, portée là ou je suis aujourd’hui. Merci pour tout…. Et promis ce n’est qu’un au revoir ….

 

Catherine