2014 la santé avant tout !

1828817-vacances-2014-toutes-dates-des-vacances-scolaires

Et oui janvier a pointé le bout de son nez avec son lot de vœux de « bonne année et bonne santé » qui fleurissent dans vos boites mails et sur les time line de vos réseaux sociaux préférés. J’ai découvert avec étonnement grâce au billet de mon amie Giovanna sur le Huffington (à lire absolument) que notre « bonne santé » était une coutume nationale qui n’a pas d’équivalence chez nos voisins latins.

Dans la liste de nos souhaits la santé détient largement la palme devant l’amour, l’amitié, l’aisance matérielle  ….  « Bonne année, bonne santé », « quand la santé va, tout va », « tant qu’on a la santé … », on boit même à la santé des convives …  c’est dire à quel point elle occupe nos esprits et l’angoisse de la perdre tient une place prépondérante chez l’être humain.

Alors les « bonne santé » pleuvent allégrement sur nos proches sans distinction, malades réels ou potentiels comme si ces deux mots pouvaient agir à la façon d’une gousse d’ail sur un vampire et éloigner le mauvais œil de nos chaumières.

Soit, tout cela part d’une excellente intention mais tombe un peu comme un cheveu sur la soupe lorsque la phrase est adressée à une personne souffrant déjà d’une maladie grave. On aimerait conserver ce capital santé mais quand il est déjà bien entamé que dire ?

Je  sais que lorsque j’étais malade, j’avais du mal à supporter ce genre de phrases toutes faites que d’ailleurs on m’assénait sans me regarder dans les yeux, en passant rapidement à mon voisin de table qui lui respirait la joie de vivre ! Parfois mes amis ajoutaient d’un air gêné un « surtout » comme si le reste ne revêtait pas d’importance pour moi.

Alors en ce début janvier je vous souhaite à tous, une belle année 2014 ;  pour ceux qui ont traversé 2013 sans souci de santé, de la garder et pour les autres de la recouvrer très vite. J’espère que vous pourrez profiter des petits bonheurs que distille la vie parfois, que vous saurez les voir et les apprécier. J’espère que vous pourrez vivre entourés de ceux qui vous sont chers et qu’ils seront à l’abri de la maladie et des petits ou gros ennuis. Je vous souhaite une année pleine de lumière même si celle ci n’est qu’une petite lueur au bout du tunnel. Je vous souhaite enfin d’avoir ou de conserver l’énergie, la foi, la volonté de continuer malgré les épreuves.

Pour ma part, je continuerai à être à vos côtés et à tenir ce blog qui m’apporte tant et qui j’espère vous donne espoir et réconfort.  Je vous embrasse tendrement et vous dis à très vite !

Catherine