Numéro 2 de Rose magazine : la rédaction transforme l’essai !

Vous l’attendiez toutes, et le voilà enfin : le dernier opus de la pétillante équipe de Rose Magazine, le premier féminin dédiée aux femmes atteintes de cancer, est sorti aujourd’hui. Et à l’instar du premier, il est splendide! Comme prévu, il reprend toutes les rubriques (et plus) de la formule qui nous avait tant plu mais la rédaction a réellement été à l’écoute de ses lectrices et mis à profit vos conseils, demandes et éventuelles critiques.

Ce numéro a cependant quelque chose en plus : la gaieté. Gaieté que l’on découvre immédiatement dans le franc sourire d’Emilie Deville en couverture, comédienne et photographe, en rémission d’un cancer.

Un parti pris que nous explique Céline Lis, dans son édito:  » Rose n’est pas un magazine qui parle de la maladie mais un magazine qui parle de vie « . « Ce numéro veut souffler un air de liberté et de fraîcheur qui, nous l’espérons toutes, fera du bien aux femmes en traitement » nous dit-elle durant la conférence de presse.

Alors que trouve-t-on dans Rose 2?

Puisque c’est l’été, (et dans le désordre), Rose nous présente dans ses pages beauté de quoi avoir bonne mine sans s’exposer, des pages mode à petits prix avec des vêtements fluides et couvre-chefs adaptés à la perte des cheveux ou d’un sein.

C’est l’été, alors attention au soleil nous rappelle-t-on avec un grand dossier sur le mélanome, ce cancer de la peau ravageur qui augmente de façon exponentielle avec l’engouement croissant pour les peaux dorées.

C’est l’été , alors parlons d’amour et de sexe, ce sujet déjà tabou chez les bien-portants mais jamais abordé quand il s’agit des malades. Un dossier sexualité qui ose parler sensualité, érotisme, sexe…  sans détour. Avec en prime l’humour dans le reportage « Crazy Girls » sur la séance d’effeuillage burlesque organisée au Crazy Horse auxquelles certaines d’entre vous ont participé. (voir mon post ici)

Je voudrais également rendre un hommage particulier à ces femmes qui ont osé tomber perruque, foulard ou autre artifice et poser tête nue devant nous en disant leur souffrance, leur combat.. Le tout est présenté dans un reportage photo beau et sobre intitulé « c’est ma tête et je l’assume ». Ce n’était pas facile, elle l’on fait ! Bravo Mesdames !

Enfin, en ce qui me concerne,  j’ai eu le plaisir de vous concocter une revue des meilleurs sites web dans ma rubrique Rose on line à voir ici.

Bref je ne vous dévoilerais pas plus de ce numéro que vous rêvez de dévorer. Sachez que, comme le numéro 1, vous pourrez vous le procurez dans tous les centres de lutte contre le cancer et auprès des 103 comités de la Ligue de vos régions. Importantes nouveautés, il sera distribué, pour les plus isolées d’entre vous , dans les 370 magasins Casino des villes françaises de moins de 2 000 habitants. Il sera aussi disponible en Suisse, Belgique et Luxemboug. Enfin un moyen sur de recevoir les numéros à venir : s’abonner directement sur le site de Rose.

Bonne lecture 🙂

Catherine Cerisey