« Patient » une application qui facilite la vie des malades

Un petit billet sur ce qui se fait chez nos voisins Outre Atlantique et qui pourrait être rapidement développé en France. Parce que, nous savons tous que rentrer dans l’univers de l’hôpital n’est pas simple :  comment s’orienter dans les dédales des couloirs, savoir qui est qui dans l’équipe médicale qui nous suit, boucler un rendez-vous sans passer des heures à écouter un disque d’attente égrenant une musique insipide, obtenir rapidement ses résultats d’analyse, connaître les essais cliniques en cours … Bref comment aider un patient perdu dans les méandres de l’organisation d’un grand centre de soins. Et bien la Mayo Clinic, innovatrice depuis des années dans le domaine d’internet, l’a fait en créant une application sobrement appelée « patient », résolument faite pour faciliter la vie des malades et faire un pas vers leur autonomisation.  

Malheureusement, pour des raisons évidentes de confidentialité, pour accéder aux fonctionnalités de cette appli, il faut bien entendu être enregistré et rentrer son mot de passe. Je n’ai donc pas pu l’explorer comme je l’aurais voulu. Néanmoins, elle semble fonctionnelle, pratique, facile à comprendre, et elle me parait surtout déjà très complète. En tout état de cause elle est tournée vers le malade en cherchant à lui simplifier les choses au maximum.

Un petit aperçu  en images

Il est vrai que la Mayo Clinic fait figure d’exemple sur les réseaux, présente partout et drainant un public d’internautes toujours plus nombreux, comme sur  sa page Facebook qui compte, à ce jour, près de 100 000 j’aime! De quoi faire rêver nos services de santé qui font pâle figure à leurs côtés. Alors peut-on imaginer, dans un avenir plus ou moins proche,  nos hôpitaux et cliniques proposer une telle appli à leur patientèle…  ?  Débordé, surchargé, submergé par les demandes et appels à l’aide incessants, le personnel hospitalier y verrait certainement un grand intérêt. Les médecins grands utilisateurs de smartphones et autres tablettes, devraient également adhérer à ce genre de projets. Quant aux malades ils seraient gagnants sur tous les points ! Mais le développement d’une appli coûte cher et nos hôpitaux qui manquent cruellement de fonds ont certainement d’autres chats à fouetter. Espérons quand même que l’idée fera son chemin et des émules en France ….

Catherine Cerisey

Disponible gratuitement sur l’Apple store

Source : Supergélule