« Médecins, le film », de l’autre côté du miroir

Dans la plupart, si ce n’est tous les films sur le cancer du sein, la parole est donnée aux patientes et les médecins sont souvent uniquement interrogés sur des aspects techniques ou médicaux plutôt que psychologiques. Dans « Médecins le film » réalisé par Isabelle Sarfati, chirurgien plasticien à l Institut du sein à Paris, la voix des patientes répond à celle des soignants qui se mettent à nu et nous parlent de leur métier, de leurs espoirs et de leurs doutes. 

Du coté face, des patientes donc, en l’occurrence trois femmes intelligentes et posées, qui parlent bien de leur ressenti durant la maladie ; mais j’avoue ne rien avoir appris de neuf a travers leurs témoignages. En revanche, les images choisies sont belles, vraies et sans concession.

Du côté pile,  j ai été impressionnée par ces cancérologues, leur honnêteté  et, si ce n’est pas une découverte, par l’immense difficulté de leur tâche quotidienne. Ils sont quatre à nous exposer leur réalité …  l’autre côté du miroir.

Pourquoi ce métier? Une question à laquelle la plupart d’entre eux ont  une réponse liée a leur propre histoire… Et je n ai pu m’empêcher de penser à mon fils qui a choisi cette voie . Plus loin, l’un d eux nous parle des trois cartes gagnantes, les « trois as » qui d’après lui permettront a sa patiente de gagner la partie. Un second avoue rester tard après sa derniere consultation pour créer un sas de décompression avant de retrouver sa famille. Agnès Buzyn, oncologue, mais surtout nouvelle présidente de l’INCa, m’a particulièrement émue lorsqu’elle se laisse submerger par l émotion.

La mort?  Ils la nomment « échec » et avouent ne pas toujours trouver la bonne distance pourtant nécessaire à nous aider le mieux possible. Et en effet, comment rentrer chez soi après cette horrible journée dédiée à ces consultations sans espoir. Comment, en plus de guerir, aider à faire reculer la peur qui colle comme du chewing gum à ce mot cancer. Parce qu’ ils l avouent tous,entre la maladie et la mort, il n’y a qu’eux et leurs traitements, qu’eux qui tentent de trouver les armes pour faire reculer ce que nous savons inéluctable..

La fin aborde le sujet cher à la réalisatrice :  la reconstruction. Elle permet d’appréhender ce que ressent un chirurgien qui va réparer ce qui a été détruit par la médecine. Cette femme avoue avoir la part belle dans la chaine des traitements. Elle nous dépeint , à mon avis, un tableau un peu idyllique de la chirurgie réparatrice mais on sent qu’ elle aime et croit en ce qu’ elle fait .

Bref un film qui nous montre les coulisses et ses acteurs sans maquillage, sans faux semblants, ces stars sans paillettes qui avouent leurs faiblesses, leurs failles et leurs doutes… Une belle idée en forme d’hommage à la profession et un documentaire intéressant pour nous patientes qui avons parfois tendance à oublier que nos canceros sont avant tout des êtres humains…

Je vous laisse le regarder et attend bien sur vos commentaires et vos ressentis.

Photo : © médecins le film