Parenthèses

Un petit coup de moins bien, des vacances salvatrices qui se profilent et je vais vous abandonner pour quelques jours qui j’espère m’apporteront la sérénité qui m’a un peu abandonnée ces derniers temps.

Il y a un an de cela, je traversais une période difficile de ma vie. Vous avez été des dizaines à m’envoyer des messages qui m’ont été d’une grande aide. Cette chaîne de solidarité, toute virtuelle qu’elle soit, m’a permis de remonter la pente à tous petits pas.

Mais aujourd’hui le destin frappe à nouveau à ma porte et ma faculté à vous écrire chaque semaine s’émousse un peu plus… Chercher, vérifier les infos, synthétiser, mettre en forme et surtout écrire me demande temps, énergie, curiosité et enthousiasme qui me font un peu défaut en ce moment.

Je préfère donc vous abandonner quelques jours le temps pour moi de me ressourcer, de regarder le temps qui s’écoule, d’écouter les oiseaux, prendre le soleil qui j’espère continuera à pointer ses rayons, et surtout faire un point sur le mi-parcours de cette vie qui, semble-t-il, est à un nouveau tournant.

Mon propos n’est pas ici de faire étalage de ma vie personnelle et résolument privée. En dehors de mon histoire cancéreuse, ce blog n’a pas vocation à parler de moi. Sachez seulement que ni ma santé, ni celle de mes proches, ne sont en jeu et ne vous inquiétez pas outre mesure pour moi :  après un cancer, quel accident de vie peut encore nous ébranler?

Vous allez me manquer mais je continuerai bien entendu à vous lire et à vous répondre, je ne suis qu’à un clic de souris :-). A très vite, promis !

Portez vous bien et prenez soin de vous surtout…

Je vous embrasse

Catherine