thé vert anticancer : le mythe s’effondre

Des dizaines de scientifiques dans le monde cherchent désespérement à  prouver les vertus de certains aliments ou boissons dans la lutte contre le cancer. Dans la multitude d’hypothèses avancées, le thé vert détient probablement la palme. Sensé prémunir ses adeptes contre la maladie, il est de loin, le produit anti-cancer le plus plébiscité et le plus facilement consommable. Certains médecins avançaient jusqu’à aujourd’hui qu’il faisait partie des produits naturels susceptibles non seulement déviter de tomber malade mais si malheureusement c’était déjà fait, d’éviter une rechute! Trois à cinq tasses par jour de cette boisson miracle et nous voilà assurés d’un risque de récidive bien moins important que les buveurs de café ou même de thé noir.

Il est vrai que l’incidence du cancer du sein dans les pays asiatiques dans lesquels le thé vert est une institution, est bien moins importante que dans nos pays occidentaux. Et il est légitime de chercher l’explication dans les importantes différences entre l’alimentation occidentale versus l’alimentation orientale… Alors pourquoi ne pas chercher du côté du thé? A la décharge de ces fervents partisans, les Docteurs David Servan-Schreiber et Béliveau en tête, des recherches ont été menées in vitro et sur les souris qui semblaient vérifier ces suppositions. Restait à l’infirmer ou le confirmer sur l’homme.

Malheureusement une importante étude japonaise orchestrée par le Professeur Motoki Iwasaki, du Centre national du cancer de Tokyo, secondé par ses collègues du département de nutrition et d’épidémiologie de Harvard School of Public Health dont les résultats sont parus en novembre dernier, fait s’écrouler ce mythe qui a la dent dure. La cohorte comprenait 54 000 femmes japonaises consommatrices ou pas de différents thé vert et a duré sur une période de 5 ans. 12% d’entre elles buvaient moins d’une tasse par jour et 27%, 5 tasses ou plus. Malheureusement au terme de l’étude, aucune corrélation n’a été observée entre consommation de thé vert et incidence de cancer du sein. La base de l’étude portant sur un nombre extrêmement important de femmes, ces résultats sont scientifiquement significatifs….

Bref, encore une fois, loin de moi l’idée de jeter la pierre à celles qui tentent désespérement de s’assurer une bonne santé grâce à une alimentation saine. Je suis intimement persuadée que nous devons tous l’adopter afin de se préserver d’une multitude de problèmes. Comme vous, je serai ravie de connaitre la meilleure façon de ne pas rechuter. Comme vous j’adorerais, que l’on trouve des vertus anti-cancer à un aliment ou à tout autre produit naturel. Malheureusement nous en sommes loin…. Je suis contre tous les excès dans un sens ou dans l’autre, et les dires de certains me paraissent même à la limite du dangereux. Faire croire que consommer tel ou tel aliment ou boisson prémunira d’un cancer, voire ce qui me semble pire, vous en guérira est une démarche intellectuelle que je redoute. Libre à vous de changer votre façon de boire et de manger mais attendons les études scientifiques fiables et avérées avant de crier victoire. Alors oui, consommez du thé vert qui, s’il n’est pas la boisson miracle tant attendue, ne vous fera aucun mal, hormis vous envoyer au toilettes plus souvent que de raison!

A lire aussi : manger sein! et cancer et nutrition : mise au point

Sources : technosciences.net / carevox.fr/ futurasciences.com

Share