le cancer du sein censuré sur Facebook!

Anna Antell est une survivante. Après des traitements intensifs, dont une mastectomie,  elle décide de faire des photographies de femmes opérées et les expose à Oxford (Malmaison Hôtel). Parallèlement, elle crée une page Facebook sur laquelle elle poste les images.

Or cette semaine, quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle se rend compte que l’équipe du réseau social a supprimé une grande partie des photos, à savoir toutes celles montrant des femmes « amazones ». Elle convoque la presse et hier, miraculeusement les images de sein unique réapparaissent. D’après la direction du site, les photos ont été modérées parce « qu’elles contiennent des nus et non pour le caractère spécifique de cette nudité ». Mais la joie est de courte durée puisqu’aujourd’hui ce ne sont pas seulement les images, mais la totalité de la page qui a disparu !

Il semblerait que le site soit coutumier du fait puisque déjà en 2009, la même situation s’était produite à l’encontre de Sharon Adams, elle aussi survivante d’un cancer du sein. A l’époque, Facebook avait envoyé un message à la jeune femme lui expliquant que ces photographies avaient un caractère « sexuel et abusif ». Mais très vite, le réseau social avait avoué et corrigé son erreur.

Mais là où le bas blesse c’est concernant la page FB de la superbe exposition « The Scar Project » dont je vous parlais dans ce post. Et bien là aussi la censure a fonctionné! Mais toutes les photos n’ont pas été modérées et à mon tour d’être surprise puisqu’il reste des images de double mastectomie ou de femmes reconstruites comme celles-ci :

Est-ce à dire que la nudité n’est représentée que par un seul sein? L’offense viendrait donc bien de la vision d’un et non pas de deux seins, voire d’aucun.

Tout ceci fait apparemment d’une vague de modération abusive. En effet, en France cette fois, une jeune artiste alsacienne poste, pour annoncer une soirée parisienne, une illustration d’une femme aux seins nus lançant des éclairs. Elle reçoit immédiatement un mail lui précisant qu’elle a enfreint les règles d’utilisation. Marie Meier a décidé de riposter par une auto-censure de l’image en remplaçant les éclairs par des étoiles.

Alors là aussi pornographie?

Il y a apparemment deux poids deux mesures dans les regards que portent les modérateurs sur les images ou photographies qui sont régulièrement postées sur leur site.

j’ai donc décidé pour ma part d’annoncer ce billet en l’illustrant par cette photo  sur ma page, mon groupe et mon profil Facebook.

Et j’attends de voir avec impatience, si la censure va fonctionner !

Sources : News BBC. co.uk/ Métro.co.uk/Le soir.be

Share