papier toilette, mode et cancer du sein font-ils bon ménage?

Je vous parlais l’année dernière de l’initiative de la marque de papier toilette canadien, Cashemere, qui organise chaque année des défilés de robes et accessoires en papier hygiénique, en association avec la Fondation canadienne du cancer du sein. Une idée que j’avais trouvée pour le moins originale!

Mais déjà en 2009, je m’interrogeais sur l’investissement réel de ces créateurs par ailleurs très doués.  (cf mon poste « fashion with compassion« ). Sont-ils intéressés par l’aspect caritatif de l’évènement ou plutôt par le challenge que représentent leurs prouesses techniques ? Et ces modèles éphémères en papier crées par de véritables virtuoses des ciseaux sensibilisent – ils vraiment les foules ?

Bien entendu,  les journalistes de mode s’extasient, et l’on trouve, sur la toile, des commentaires dithyrambiques à propos du défilé 2010  : « Une vision unique et époustouflante d’un avenir sans cancer du sein a été dévoilée le 22 septembre sur la passerelle du Musée des beaux-arts de l’Ontario, à Toronto, dans le cadre de la septième édition annuelle de la Collection Blanc Cashmere, intitulée Mode et compassion. »  Mais, si j’avoue être relativement impressionnée par la beauté des modèles, je n’y vois malheureusement pas l’espoir d’un monde débarrassé du cancer :-(.

L’explication se trouve peut-être dans  l’opération  « votez Haute Couture pour une cure » lancée parallèlement par la marque : vous êtes invité à vous rendre  sur leur site afin de choisir la meilleure réalisation et Cashemere s’engage à reverser 1$ par clic à la Fondation et……  5 000 dollars au designer gagnant. Des sous donc,  récoltés pour la Fondation mais deux poids deux mesures entre le dollar que pèsera chaque vote et le prix conséquent remis au créateur :-(.

Dans le même temps, comme l’année dernière,  la société promet de donner une partie de ses bénéfices à la cause (que dis-je une toute petite partie puisqu’il s’agit de 25 cents par emballage !!! ). Malheureusement, aucune trace sur leur site, du montant récolté les années précédentes ! ….

Bref super coup de pub pour la marque, incroyable coup de projecteur pour ces jeunes créateurs et le cancer du sein dans tout ça?

Néanmoins, pour le plaisir des yeux, je vous poste ici la vidéo du défilé 2010 très haute couture tout en blanc … et rose bien sûr :

Pour finir,  je ne peux  m’empêcher de vous parler de ce que j’ai récemment découvert sur la page facebook de mon amie Lani, (alias Chemobabe), et qui, comme vous allez le constater, n’est pas sans rapport. Lani recense, en ce moment, tous les objets rose les plus improbables qui seront vendus au mois d’octobre : chips, bouteilles de vin, jouets pour enfants, lisseurs, gâteaux, scotchs …. je vous engage à aller voir ce que ces lecteurs ont découvert, et ce qu’elle appelle les « craptacular pink stuff ». Voilà mon préféré :


Soyons un peu sérieux, le sujet est trop important pour accepter que l’on fasse tout et n’importe quoi. Et il faut être vigilant : ce mois d’octobre rassemble un large éventail d’initiatives de ce genre qui vont finir par avoir l’effet inverse de celui escompté. Et les gens risquent fort de se lasser du rose…

Source : mononews.ca

Share