trouvez un remède avant qu’elle ait des seins

Nallie m’a gentiment posté cette très jolie publicité pour la recherche pour le cancer du sein. Comme elle, je me sens extrêmement concernée puisque j’ai une fille de 13 ans dont je commence à voir pointer une petite poitrine. Une mère, une tante et moi successivement atteintes d’un cancer du sein, je n’ose imaginer qu’un jour, mon adorable enfant puisse traverser les affres du cancer. Il faut se battre pour éradiquer la maladie. A notre niveau, la seule chose que nous puissions faire est de donner à la recherche. L’Arc longtemps décrié pour de sombres détournements de fonds s’est racheté une conduite, Odysséa récolte chaque année des sous lors de ses courses, marches dans toute la France. Peu importe votre choix d’associations, ne restez pas face à l’inéluctable. Chaque jour les chercheurs avancent, trouvent des médicaments, des traitements pour soigner mais c’est bien faire disparaître ce fléau dont il est question. Sans argent rien n’est possible. C’est simple, et même déduit en grande partie des impôts. Nous toutes touchées et concernées par le cancer nous nous devons de participer et aider  les médecins chercheurs qui n’ont de cesse de trouver un vaccin.

Cath dans son commentaire d’hier m’a posté un lien plein d’espoir : un vaccin testé pour l’instant sur des souris auraient empêcher 100% des bêtes de contracter une tumeur. Bientôt testé sur les femmes, ce vaccin est un espoir mais ne pourra être mis sur le marché que dans quelques années, et ce bien entendu seulement si les tests confirment son intérêt sur l’humain.

un vaccin testé avec succès sur la souris

Je suis pleine d’espoir, et je ne souhaite qu’une chose c’est que les scientifiques trouvent vite, très vite une solution pour que plus jamais aucune femme n’ait à vivre ce par quoi nous sommes passées.

Merci à Nallie et Cath pour leurs infos 🙂