un silence qui en dit long

Vous êtes nombreuses à me lire ou plus exactement à ne plus me lire depuis quelques temps (trop longtemps). Il me semble qu’une explication s’impose.
Ma vie subit aujourd’hui un deuxième tsunami, le second en 10 ans. Pas de récidive ne vous inquiétez pas mais de graves problèmes familiaux qui me vident à ce point l’ame et l’esprit que je suis incapable de me concentrer ou d’écrire. Les choses vont s’arranger j’en suis certaine, mais j’ai besoin d’un peu de temps et j’espère que vous le comprendrez. Je ne vous oublie pas, je vous lis, je vous réponds parfois et savoir que vous êtes là me fait du bien.

La douleur morale pèse malheureusement aussi lourd que la douleur physique. je pensais comme peut être vous toutes, qu’après avoir traversé un cancer, plus rien ne pouvait m’arriver. Je me suis trompée : la vie ne m’épargne pas et là encore la question du pourquoi moi me taraude l’esprit.

J’ai perdu confiance et espoir et j’espère que je saurais rebondir encore une fois. Quand on a vaincu un cancer on peut tout combattre, n’est ce pas?

je vous embrasse toutes et à très très vite