pink bra bazaar : compte rendu et photos du flashmob

La semaine dernière je vous invitais à vous rendre au trocadéro ce dimanche afin de donner vos soutiens-gorge à l’initiative d’une toute jeune association Pink Bra bazaar. (voir mon post sur le spring bra cleaning day)

J’ai donc endossé ma panoplie de blogueuse-journaliste-reporter photo-stagiaire et suis allée au pied de la tour Eiffel munie d’un sac plein de quelques uns de mes dessous. Sur place, m’attendaient une cinquantaine de personnes rassemblées autour d’une corde à linge sur laquelle de très jolis soutiens-gorge étaient accrochés.

Les organisatrices, de jeunes gens distribuant  rubans rose et plaquettes,des musiciens-rappeurs- danseurs pour l’ambiance, des journalistes, photographes, de gentilles donatrices, auxquels se melaient beaucoup de curieux il faut bien le dire, formaient un attroupement assez festif.

Très vite, tout ce joli monde s’est réuni pour une photo immortalisant l’instant devant quelques photographes professionnels. Je me suis glissée parmi eux pour continuer mon reportage….

Bien sur puisque j’étais sur place, j’en ai profité pour poser d’insidieuses questions (le boulot de journaliste qui rentre :-)). Une des deux jeunes femmes à l’origine du projet m’a gentiment répondu. L’idée initiale revient à deux amies du milieu de la mode, l’une française et  l’autre canadienne ( elle même touchée par la maladie). Leur ambition est de réunir les grandes marques de lingerie autour de manifestations qui leur permettront de récuperer des fonds pour promouvoir le dépistage précoce de la maladie. Elles envisagent donc

  • d’organiser des ventes vintage de lingerie récupérée lors de rassemblements comme aujourd’hui ou dans des « pink bra box » installées dans des boutiques de lingerie partenaires, ou encore  provenant de  stocks d’invendus des marques associées
  • de demander à un styliste ou des étudiants d’ecole de mode de créer un modèle qui sera fabriqué et vendu en série limitée.
  • d’organiser un grand défilé de lingerie au profit de l’association
  • de faire financer par de généreux donateurs une grande soirée pour les femmes dont les bénéfices seraient reversées à Pink bra Bazaar

Elles se positionnent volontairement comme issues du milieu de la mode, milieu de la beauté et de la fête et précisent que ces réunions s’adressent  essentiellement aux femmes en bonne santé. « Faire une mammographie doit devenir pour elles un réflexe beauté comme s’épiler ou se maquiller »  m’explique la jeune femme. Elles se  veulent à part dans l’industrie du pink marketing et m’assurent  être suffisamment vigilantes pour ne pas se faire récupérer par une marque en mal de publicité… Enfin, elles ont la volonté d’étendre leur projet à la province bien sur mais surtout  l’Europe voire en faire un mouvement mondial.

Malheureusement, aujourd’hui elles n’ont pas  su me dire comment allaient se dérouler les ventes caritatives et surtout où irait l’argent concrètement.

Une initiative louable donc mais en devenir pour l’instant, à suivre ….