le coaching au service du cancer

Tribu cancer est une association de soutien à distance aux adultes atteints d’un cancer née en 2004 à l’initiative d’une ancienne malade Nathalie Laporte. L’idée de départ  est très séduisante : rompre l’isolement souvent perçu douloureusement par les malades, partout et à tout moment, grâce aux nouvelles technologies comme internet.

Ainsi depuis 2004 le site  a mis en place  un réseau d’entraide qui permet aux personnes de reprendre pied dans la vie grâce à l’aide de bénévoles, d’anciens malades et de professionnels. Mais Tribu cancer est surtout connu pour son  « Mail de  Nuit » , un service qui répond aux personnes en detresse  par des emails envoyés par des psychologues formés à l’écoute, » à un moment ou tous les centres d’aide sont fermés« .

Un des projet phare  de l’association a été, dès sa création, l’aide au retour à l’emploi pour des personnes en soins ou en remission. Annoncé le 06 janvier et financé par la fondation Amgen et United Worldwide, ce programme prend le nom de « coach Tribu cancer » à un moment où, il faut bien le dire,  le coaching est très tendance.

Mais quelle que soit sa forme ou son nom cette aide est nécessaire. Reprendre son emploi peut constituer pour le patient une manière de prendre de la distance avec la maladie s’il est encore en soins, ou de redémarrer d’un nouveau pied  à l’annonce de sa remission et après quelques mois difficiles. Malheureusement, il peut se heurter à des problèmes de taille :

  • Le patient peut parfois ne plus pouvoir assurer un travail en raison des séquelles de la maladie ou des traitements (je pense par exemple, dans le cas du cancer du sein, à un lymphoedème qui empêche de porter des charges lourdes).
  • Aux difficultés d’une reconversion professionnelle, peut s’ajouter l’incapacité à reprendre un emploi à plein temps. Quand on sait à quel point le marché de l’emploi est difficile on imagine aisément les problèmes pour trouver un employeur suffisamment flexible pour accepter des aménagements dans les horaires et/ou des absences répétées dues aux séances de chimiothérapie ou de radiothérapie.
  • En cas d’arrêt prolongé, la réadaptation à un métier en évolution nécessite une remise à niveau parfois mal apprehendée par la personne concernée qui se sent toujours compétente.
  • Vous pouvez être atteint d’un cancer à un âge considéré par votre eventuel employeur comme trop avancé. Le marché de l’emploi des seniors est déjà saturé, comment se positionne un ancien malade face à cette concurrence?
  • Quid de la marque au fer rouge que peut représenter le cancer et le spectre de la rechute ?
  • On peut simplement ne plus avoir les mêmes aspirations, les mêmes envies suite au bouleversement que représente une maladie grave.
  • Il est enfin compliqué pour certains de simplement se mettre à chercher un travail. Il faut pouvoir retrouver toutes ses facultés intellectuelles, cognitives, son envie, son énergie passée.

L’idée de Tribu cancer consiste à former des coachs qui prendront en charge les malades par téléphone en séances individuelles. Ce soutien se fera en concertation avec des acteurs santé comme des médecins, des infirmiers, des psychologues ou des sociologues.
Cette équipe essaiera de fournir des orientations adaptées à la compétence professionnelle du malade en établissant son nouveau profil .

En 2010, une équipe pilote de 5 coachs sera mise en place avec pour but à terme la formation de 20 coachs par an. Chacun d’eux pourra prendre en charge jusqu’à 50 patients pour une durée de 2 mois à raison de 2 à 5 heures par semaine.

Les malades, suite à un cancer , ont besoin d’avoir un nouveau projet de vie pour tourner une page douloureuse de leur existence . Cette aide est probablement une des pistes pour aider les personnes de façon concrète. Lors de la création du pôle emploi (chargé entre autre  d’accompagner tous les demandeurs d’emploi dans leur recherche jusqu’au placement) , on aurait aimé que quelque chose soit pensé dans ce sens, mais malheureusement aujourd’hui rien n’existe. Espérons donc que la mise en place de ce coaching – solidaire, qui s’inscrit parfaitement dans les objectifs du plan cancer II,  voit rapidement le jour.

Un merci particulier au site wicare

sources : wicare/senioractu.fr/tribucancer.org