L’Inca incite les femmes immigrées à se faire dépister

L’Inca Institut National du cancer , dans le cadre de cet octobre rose 2009, met (entre autre) l’accent sur l’information pour le dépistage auprès des femmes fraîchement immigrées qui semblerait-il, se font moins suivre que les autres.

Et ce en publiant, dans un premier temps, un dépliant d\’information multilingue traduit en 6 langues : arabe, turc, mandarin, russe, portugais et anglais.

Dans le même esprit, des spots d’information seront diffusés pendant tout le mois,  sur les radios communautaires Africa n°1 – Beur FM et radio Orient.

Pour toucher une autre catégorie de femmes, l’Inca edite un roman-photo dont le charme désuet n’enlève rien au message.

Il est à noter que tout ceci fait partie d’un ensemble de mesures comme le partenariat avec la série française « plus belle la vie » , dont je parle dans un de mes articles précèdents, .

De bonnes idées mais peut être pas relayées suffisamment par des médias qui préfèrent privilégier le nu à une campagne de dépistage plus sage. Mais ne soyons pas grinçants, toutes les initiatives sont bonnes. A nous aussi, simples citoyens ou citoyennes d’ inciter nos amies, nos soeurs, nos mères, quel que soit leur âge, à aller consulter leur médecin et peut être sauver leur vie.